sunday feet

    Hier, la Sunday Feet fêtait son anniversaire ! J'avais déjà eu la chance d'y participer (lire ici ma première fois), et j’ai répondu avec allégresse à l’invitation de Maîtresse K.

    La Sunday Feet est un événement organisé par Maîtresse K, du cercle des muses. Un dimanche après-midi par mois, elle réunit dans une jolie cave voutée les fétichistes des pieds - ces hommes qui aiment s'occuper des pieds des femmes, les masser, les pétrir, les lécher, les mordiller -, et les femmes qui aiment qu’on leur chouchoute les pieds. J’avoue, j’en suis ! Je trouve cela tellement agréable, c’est même l’une de mes principales motivations quand je participe à une soirée Fetish, et là, il s’agit de toute une après-midi consacrée à nos pieds…

    Maîtresse K a créé cet événement en constatant que de nombreux hommes amoureux des pieds des femmes se rendaient à ses soirées de domination, mais sans être soumis, uniquement attirés par la perspective d’offrir leurs services. Mais ils redoutaient les sévices possibles, n’ayant aucun goût pour le fouet, l’humiliation, et ne se sentaient pas toujours à leur place… Là, ils sont tranquilles ! Ils ont même du mal à deviner qui est dominatrice et qui ne l'est pas, sans nos tenues et accessoires.

    Je retrouve avec plaisir l'ambiance chaleureuse et détendue de la Sunday Feet : thé, café et petit gâteaux, bavardages et rires. Toute le monde parle de la soirée de la veille, La nuit des K (domination féminine sur des soumis et des soumises) ; on évoque les soirées à venir : Les sévices de K (le 27 octobre prochain, une soirée prélude à la soirée Dèmonia, en plus intime). On discute aussi de domination, de l’initiation des soumis, de trampling, de cages… tous ces sujets me fascinent ! On me conseille de jeter un coup d’œil sur Fetlife qui regorge d’histoires.

    Je m’installe avec les autres filles dans les canapés, des poufs sont disposés à nos pieds. Sans m’en rendre compte, j'ai retiré mes chaussures, j’étends mes pieds sur le pouf. Maîtresse K me taquine « on dirait que Clarissa a envie d’être massée ! ». Un homme se présente devant moi, s’assoit en tailleur, et s’empare délicatement de mes pieds. Bientôt, tous les pieds des dames sont pris en main, et massés avec soin.

2017-09-22 10    Mon premier masseur est très expérimenté, il adore les pieds des dames, surtout les longs pieds éfilés, et je suis un peu confuse de ne mettre qu'un 36,5 entre ses mains. Il me raconte être plutôt dominant sinon, ce qui contredit une fois de plus l'amalgame que l'on fait souvent entre massage des pieds et soumission. Il masse mes pieds avec douceur, insistant là où cela fait du bien... je garde mes bas, jusqu’à ce qu’il me prie de les enlever, car il aimerait bien léchouiller mes orteils aussi si je suis d’accord ? Bien sûr, même si je crains un peu les chatouilles… Il s’intéresse à la littérature érotique, connaît les blogs et les écrits d'Aude Dite Oriom et de Julie Derussy, et m'encourage à écrire sur le fétichisme des pieds, trop peu présent dans les histoires à son goût, à part chez Aude... d’accord, c'est noté !

    Le second fétichiste qui s'occupe de moi est débutant lui, c’est la première fois qu’il vient. Il très motivé, il s'applique et me masse légèrement, doucement, ce sont presque des caresses, il guette mon approbation et ma satisfaction. C’est parfait ! Il m'offre aussi un gommage et un lavage des pieds à fait bienfaisants... Je découvre par hasard qu’il aime la science-fiction lui aussi, et nous voilà discutant sur nos films préférés, rejoints par ma voisine toute aussi fan que nous. On discute de tout à la Sunday Feet, « un vrai boudoir de dames », glisse ma voisine.

    C’est déjà terminé, le temps a filé comme l’éclair, trois heures de massage non stop pourtant ! Profiter de ces divins massages, se détendre, apprécier les sensations, les ressentis, tout en buvant du thé et en dévorant des gâteaux… Le tout en se régalant des anecdotes et des souvenirs plein d’humour de ces dominatrices d’expérience, sur fond de tubes 90’s… What else ?😉

 

    La page Facebook de la Sunday Feet

    Le cercle des muses