guide flore

 

    Hier soir, je suis retournée sur les bancs de la fac, car en matière de sexualité, nous sommes tous des étudiants très appliqués à vie ! Même si nous privilégions les expériences terrain in vivo...

    Flore Cherry nous a offert un cours magistral : état des lieux, initiatives... et nous as mis au "travail" avec des TD pratiques - OK, des jeux en fait ! - Il nous a fallu inventer le contenu d’une Sexbox, répondre à un quizz, créer une campagne de com, dessiner un sextoy… le tout en équipe et en temps limité... Tout le monde gagne à la fin, même les cancres qui ont passé leur temps à reluquer leurs voisins sexys : des Union, des échantillons Yes for Lov et des "clitounettes" en pâte d’amende, pâtisserie spécialement conçue par Jérôme le cuisinier pour l'occasion. Clin d’œil au passage à mon équipe « Langues vivantes au lycée de Sailly », avec qui j’ai piqué quelques fous rire.

   J'ai appris plein de trucs :

    En Europe, les situations sont contrastées :

  • En Belgique, dès l’âge de 4 ans, on a des cours d’éducation sexuelle, traitant également des relations hommes-femmes : le respect, le consentement…
  • En Norvège, une webserie parle de sexualité aux ados sans fards (avec de vraies personnes toutes nues, pas des dessins)
  • En Suisse, il était envisagé une « Sex box » pour les très jeunes, avec des petits phallus en bois et des petits vagins en fourrure, mais en raison de l’opposition des parents, ce projet n’a finalement pas vu le jour.
  • En Italie, rien ne se fait, Rocco Siffredi a même lancé une pétition pour le déplorer.
  • En France, l’éducation sexuelle à l’école, au collège et au lycée est obligatoire depuis 1998, à raison de trois séances par an : on y apprend aussi le respect, l’égalité entre les hommes et les femmes…

    Il semble qu’en France l’éducation sexuelle recule, par rapport à ce qui se faisant dans les années 70 et 80. (voir l'article du Point à ce sujet ici). On le constate dans les manuels scolaires :  

  • Les photos de gens nus sont remplacées par de vagues dessins peu précis
  • La notion de plaisir partagé dans l’acte disparaît, seule la fonction de reproduction est conservée
  • Les dessins explicites de pénétrations sont supprimés
  • Un progrès néanmoins : le manuel Magnard met à l’honneur le clitoris en le dessinant « au complet », avec ses racines

   Étonnant alors que la sexualité explose au grand jour par ailleurs : sextoys de plus en plus sophistiqués, sexshops au grand jour, émissions télé, nouveaux magazines spécialisés, sites de rencontres pour tous les goûts, blogs et sites dédiés à la sexualité... je ne comprends pas ce paradoxe ! Si un sociologue dans la salle peut m'éclairer ?

    Les associations telles que HF Prévention font aussi un gros travail d’éducation sexuelle, avec notamment des opérations coups de point, par exemples :

  • Virus War : laserquest sur 600m², avec 3800 personnes
  • Application Smartphone où l’on combat des virus : Lords of condoms
  • Mr et Mme Capote : personnes déguisées en préservatifs se promenant parmi des passants et les invitant à se prendre en photos à leurs côtés. Leur page Facebook : Famille Capote
  • Campagne d’affiches réalisées par les étudiants à Bordeaux sur le consentement et diffusées sur le campus, dans les bars, boîtes...

    Radio Campus Paris a créé une émission Les fesses à l’air,une émission dédiée à la sexualité pour les étudiants.

    La radio est un media qui se prête bien aux sujets intimes, la parole est plus facilement libérée sans caméra.  Cette nouvelle émission se veut très participative, féministe, ludique, présentant la sexualité comme naturelle. Toutes les questions sont abordées : bdsm, polyamours, libertinage, sextoys, religion… les animatrices sont curieuses de tout !

    Une fois par mois sur 93.9

    La page Facebook : Les fesses à l'air 

2017-09-27 20    Guenièvre Suryous, illustratrice, défend l’idée d’une sexualité joyeuse à travers son blog Secrets de coquines, dédié au plaisir de la femme (Yes !), avec une touche girly (messages positifs et licornes). Guenièvre a choisi un axe ludique, et travaille en partenariat avec Piment Rose, Bijoux indiscrets, Passage du désir, des auteurs érotiques….

    Elle nous encourage au passage à nous lancer dans le dessin nous aussi « N’ayez pas peur, c’est le message qui compte le plus, moi j’ai appris toute seule, sans formation »

    Flore Cherry et Guenièvre ont co-écrit un Guide de survie sexuelle de l’étudiant/e, aux Editions Tabou.  

    L’idée de ce guide est parti d’un constat : on ne parle de sexualité aux jeunes que sous l’angle de la contraception et de la prévention des IST, sans répondre à leurs vraies questions « comment faire une fellation », « est-ce qu’on peut dire non ? » … Un livre plein d’humour, qui aborde tous les sujets qui intéressent les étudiants, y compris les plus sulfureux comme l’escorting, avec des témoignages pour faire sourire.

   J’ai déjà lu toutes les perles de la fin, j’ai bien ri !