Prima Sin oct 18

   Samedi dernier, je suis allée à une soirée Fétish que j'aime beaucoup : la soirée Primal Sin,
    J'ai eu la joie d'y retrouver plein d'amis, nous avons dansé, festoyé, nous nous sommes amusés toute la nuit dans cette ambiance fétish et bdsm que j'adore, dans les moindres recoins des caves décorées de mille cranes colorés et fleuris !
    J'ai aimé rire, bavarder, rencontrer de nouvelles personnes, observer les jeux se déroulant autour de moi ; une palette de plaisirs infinie, depuis de légers effleurements, jusqu'aux séances de martinet ou de bougies, rythmées par la musique metal, electro... (Une petite phase "oldies" en plus : Depeche mode, Cure, New Order... et une autre "Tubes plus récents" : Muse, Lady Gaga, Imagine dragons, etc... et j'eusse été comblée au-delà de mes rêves ;-), mais je comprends bien que si chacun réclame sa play-list, les organisateurs ne s'en sortiront pas !)

    L'ombre de la Nuit Dèmonia planait autour de nous, car c'est bientôt, dans deux semaines. Elle revenait sans cesse dans les échanges, avec cette question lancinante, qui me broyait le coeur à chaque fois : " tu y seras ? ", ou pire encore, cette affirmation sans le moindre doute : "Bon, ben on se revoit dans quinze jours !"

 34268838_1774012626021732_6729087165730390016_o   Hélas non, et mon cœur saigne de ne pouvoir participer à cette soirée bien-aimée que j’attendais depuis des mois !
    Et comme je dois être un peu maso, je remue le couteau dans la plaie pour vous en parler ici ! Mmmmm, c’est bon quand ça fait mal…

    J’aurais adoré en être, comme à chaque fois depuis la Nuit Dèmonia 2015, l’année de cette incroyable découverte dont je ne me suis pas remise, recherchant toujours les intenses sensations ressenties lors de cette première fois, et toutes les fois suivantes, au fil des soirées Fétish. Les autres Nuits Dèmonia, bien sûr, et aussi toutes ses "petites sœurs" dont je parle souvent par ici : Les soirées Hell’O Kinky, Primal Sin, les méchantes soirées, les soirées de Maîtresse K

 IMG_0317   De toutes ces soirées, la Nuit Dèmonia se distingue par sa démesure, sa folie, l’extravagance et la beauté des tenues, l’immensité de la foule venue du monde entier (bon, ok, de l'Europe entière ;-) qui se presse, joue, s’éclate, danse toute la nuit, emportée par des DJ’s de folie. Avec à chaque fois, des shows, des surprises, des espaces de jeux… 

    J’étais fin prête, j’avais même ma photo de profil signée Alain Massa pour fêter l’événement, et un début de costume ! Je me voyais déjà rejoindre le Faust, vêtue de pied en cap en dominatrice impitoyable, tirant à ma suite mon soumis de soirée prêt à tout, surexcitée à l’idée de retrouver tout le monde, de me pâmer devant les costumes, de frémir devant les intenses séances, et de me trémousser jusqu'aux bout de la nuit !

    J’espère avoir des récits détaillés à mon retour, regarder des photos, quitte à souffrir encore plus. Oh oui, encore !

Venise 2018    Je n’ai pas le droit de me plaindre car je serai en vacances dans un lieu aux décors de rêves, avec aussi ses fêtes costumées : Venise !
    Alors, pour me consoler, j’irai peut-être réaliser un fantasme, me rendre à un bal masqué ! L'occasion de mettre l'un de mes nombreux masques à l'abandon... yeux 2
    Un ami organise justement une soirée au moment où j'y serai. J'aime bien quand le hasard me fait un clin d'oeil ! Irrésistible...