apéro libertin    La saison 2017-2018 des soirées s’est lancée vendredi dernier avec L’apéro libertin organisé par Olivier Chapeau.

    Chaque mois, l’apéro libertin réunit des libertins aguerris ou débutants, des curieux, des blogueurs... dans un restaurant privatisé pour l’occasion. Un super cocktail toujours réussi, entre la joie de retrouver des amis, de faire connaissances avec de nouveaux venus...

    Je suis chaleureusement accueillie par Olivier, il est sans son chapeau, mais on ne voit que lui, c'est le plus grand de tous les convives ! Petit tour de piste, plaisir de revoir plein d’amis blogueurs : Adam, du site Nouveaux plaisirs, qui avait apporté un nouveau sextoy très surprenant, Comme une image, Emmanuelle de Paris Derrière, Fred Goormand, D’Ange Heureux poète de Vapeurs d’Alcôve... Vive la rentrée !

    Tout un groupe discute avec animation et échange ses impressions sur lErosphère, le festival participatif des créativités érotiques, qui s’est déroulé au début de l’été. Les participants ont encore des étoiles plein les yeux en se souvenant des activités :

    — Certains ateliers étaient super forts, l’atelier « back room » par exemple reconstituait l’ambiance d’un club gay, c’était particulièrement intense ! Un peu rude dès le matin quand même, les autres m’ont paru très soft ensuite...

    — J’ai aimé l’atelier dans le noir aussi, où l’on se découvrait à tâtons...

    Là je réagis, j’aurais adoré vivre une telle expérience ! J’espère qu’ils le referont l’an prochain...

    —  Ah non, chaque année les ateliers sont entièrement nouveaux...

    Regrets éternels, c’était pile l’un de mes fantasmes....

    D’autres ateliers proposaient de tester tous les sextoys du moment, de se transformer en mobilier, de jouer et chahuter comme des pandas bagarreurs... des expériences sensorielles plus ou moins pimentées, toujours surprenantes, excitantes, amusantes, sensuelles....

    La rentrée s’annonce bien aussi, nous évoquons les soirées à venir, tant d’évènements en perspective ! Soirées fetish, kinky, bdsm, underground, intimes ou fastueuses... Je note frénétiquement dans ma mémoire les noms, les dates, sachant déjà qu’il va falloir faire des choix cruels... D’ailleurs, dès demain, c’est la Nuit Elastique et nous convenons de nous y retrouver. Yes ! Je prépare mon fouet ! (Non, non... ;-) )

    Attablés devant nos hamburgers maison, la conversation bat son plein : les vacances libertines au Cap de certains, les derniers « buzz » - je débarque de la planète Mars avec ma coupure estivale -

    — La zoophilie, c’est la tendance de la rentrée ! lance Emmanuelle.

    Fou rire nerveux autour de la table ! C'est sans doute lié à la parution d’Outrages, de Maryssa Rachel, qui fait le buzz de la rentrée littéraire érotique. On me tuyaute aussi sur la polémique du moment : les demisexuels, pour ou contre cette nouvelle catégorie ? On avait déjà les polyamoureux, les libertins, les asexuels, les pansexuels... A-t-on vraiment envie d'entrer dans une case ? Ne peut-on être tout à la fois, ou par phase ? (Pour info, les demisexuels ce sont les romantiques qui ne peuvent rien envisager sans sentiment, mignon)

    L’apéro libertin s’achève, le groupe se déplace vers Le Taken pour danser, aller plus loin dans les échanges...

    Lire aussi le récit d'Emmanuelle sur Paris Derrière ici. (en plus elle parle de moi et de mes talents de gaffeuse ! ;-) )

 

Nuit élastique 170909    Le lendemain, je retrouve Emmanuelle et quelques amis à la Nuit Elastique, nos petites robes de soirée noires sont oubliées, Emma porte une combinaison intégrale moulante en vinyle façon Matrixx, et moi une robe en latex pleine de lacets...

    La Nuit Elastique réunit les fétichistes, soumis, masochistes, dominatrices, dominants, et sympathisants de tous bords... C'est d'abord une soirée dansante, nous dansons sur du Heavy metal (peut-être, je ne suis pas une spécialiste), mais aussi le meilleur des années 80... Décalage amusant entre nos tenues ultra provocantes et les tubes new wave de l'époque !

    IMG_284080Nous les filles nous profitons de massages de pieds bienfaisants pour nous remettre de toutes ces danses en talons hauts, des massages de mains aussi, particulièrement indiqués dans mon cas. Délicieux de s’en remettre à ces messieurs qui ne songent qu’à nous procurer du bien-être !

    Mais tout n’est pas que douceur à la Nuit élastique. Dans un couloir, un soumis accroché à une croix de St André se fait malmener et fouetter par une belle Domina, attirant de nombreux curieux ; ailleurs, une demoiselle est encordée ; plus loin, Pat offre ses mains pour un massage toujours original et tellement bon, avec parfois quelques accessoires pour pimenter son travail et nous offrir d'autres sensations. C'est toujours la surprise avec lui !

    Lire aussi le récit d'Emmanuelle sur Paris Derrière (j'aime bien qu'elle m'appelle blogueuse blagueuse !)

    Vivement les prochaines soirées, ce petit WE m'a mise en appétit...

  

     Pour connaître les dates des prochaines soirées :

    L'agenda de Paris Derrière

    L'agenda de Vapeurs d'alcôve

 

   Photo : Mickey Lange