2020-05-27 09

   J'aime beaucoup regarder les dessins de Caroline Flora Lefebvre Mahjun ! Toujours sensuels, souvent coquins, avec ses jolies demoiselles en tenues et poses sexy, impertinentes, pleine d'humour, ou rêveuses...
   L'un de ses dessins m'a particulièrement plu l'autre jour, il m'a interpellée, peut-être parce que je me suis un peu reconnue ;-) Ne pas se fier aux apparences, nous cachons bien notre jeu !
   Il m'a inspiré un petit texte, et peut-être une future héroïne, une sorte de
Belle de jour actuelle...

***


   C’est une bourgeoise sage, à peine trahie par une jupe un peu trop courte, des talons très hauts, un décolleté vertigineux, une chevelure de feu…  Elle arpente la ville, se promène, agitée de mille pensées, en proie à ses démons intérieurs. Sa démone plutôt, qui ne songe qu’à se divertir, se libérer du carcan où elle l’enferme à double tour. Sa part d’ombre qui s’exprime dès qu’elle sort à l’air libre, échauffée par les rayons du soleil. Elle lui fait peur parfois…

   Un coulis d’air se glisse sous sa jupe, la chatouille, fait voleter le tissu. Elle voudrait que ce soit les mains de son amant en train de la déshabiller avec empressement, elle l’aiderait avec le soutien-gorge, ondulant lascivement. Elle ne garderait que sa culotte, il suffirait de tirer sur les ficelles, pour qu'elle se retrouve nue, offerte...
   Sa démone très excitée, remue de plus belle, se délivre de ses chaînes. Elle se promène ouvertement à mesure que le temps passe, aguicheuse, s'imposant sans gène. Elle la nargue, la provoque, fait naître d'autres fantasmes qu'elle projette sur tous les murs de la ville, tous les passants croisés... Ce n'est que le début, elle va prendre le pas, s’émanciper pour de bon, s’incarner, et envoyer la bourgeoise aux oubliettes.

 

   Vous pouvez regarder ses dessins sur : son compte Instagra