409798430

    Le 14 juin dernier, Flore Cherry, organisatrice d’évènements, auteure et journaliste à Union, et Guenièvre Suryous, illustratrice et auteure du site Secrets de coquine qui prône une sexualité ludique et joyeuse et illustratrice, nous ont présenté leur dernier guide sexo : Guide de survie sexuelle de la vacancière, paru aux Editions Tabou.
   Deux guides sont déjà parus dans cette collection : le Guide de survie sexuelle de l'étudiant.e, et le Guide de survie sexuelle de la business girl.

    En cette période de vacances, j’ai envie de vous raconter ce qui s’est dit ce jour là, avant de me plonger dans le guide pour aller plus loin.

    Je sais, j’ai un peu de retard dans les récits de mes explorations, et encore, je ne vous raconte pas tout !

    Le guide est organisé autour de différentes rubriques :
- Les profils type : la jet-setteuse, la baroudeuse…
- Les fiches des "premiers secours" : peut-on faire l’amour dans un avion, comment gérer un amour de vacances…
- Les questions relou, et la façon de les désamorcer : voulez-vous coucher avec moi ce soir...
- Des news insolites
- Et ma rubrique préférée : des témoignages ! Plein de récits érotiques d’expériences vécues, des mini nouvelles à chaque fois, drôles et surprenantes. 

    Les auteures ont souhaité notamment dénoncer les « diktats de la plage » autour du corps, de l’épilation...

   - Certes, l’épilation existe depuis longtemps, dès l’Egypte antique, Rome, mais les premières « injonctions » de notre société actuelle ont d’abord eu des visées commerciales : elles sont le fait de Gillette, qui a inventé le premier rasoir adapté aux femmes après la première guerre mondiale. C’est aussi le moment femmes travaillent, se libèrent des corsets, adoptent les petites culottes, allègent leurs vêtements…
    - Dans les années 70’s, les poils ont la cote, comme l’attestent les films érotiques de l’époque. 
    - Dans les années 90’s, ils disparaissaient, par souci d’hygiénisme avec les années sida, alors qu’en réalité, les poils pubiens jouent un rôle de protection contre les mycoses, les infections urinaires, gèrent l’humidité, évitent les frottements, retiennent les phéromones. What else ;-)
    - Aujourd’hui, ils restent globalement absents ou réduits à leur strict minimum, mais des voix s’élèvent pour les défendre.

    - On assiste actuellement à un grand retour à la pudeur. Dans les années 80, les femmes se montraient fières de leurs corps, 43% pratiquent le top less, en 2017, elles ne sont plus que 22 %.

    - Le diktat de la minceur reste prégnant, la pression de la société est toujours forte, mais l’influence du « body positive » commence à se faire entendre, les femmes sont libres de choisir d’avoir des formes. Il y a même un hashtag contre l’objectif « minceur » de l’été martelé par la presse féminine :  #objectifbikinifermetagueule

IMG_2178

  Laura Cherfi est la fondatrice des chahuteuses, association autour de la sexualité joyeuse, et coach en estime de soi.
    Elle nous aide à dépasser les injonctions de la société : « être parfaite », « faire plaisir », etc... pour dire ce que l’on veut vraiment, sans chercher à coller à une attente supposée.
    Ainsi, à propos des amours de vacances : il s’agit de choisir nos partenaires selon nos envies, et de faire ce que l’on a envie. Trop souvent, les femmes cherchent à répondre aux désirs d’autrui, suivent ; elles doivent s’affirmer au contraire. Nous devons laisser parler nos désirs avant d’être envahies par le désir de l’autre, et expérimenter, dire ce que l’on veut, tester de nouvelles choses… Et même si on a dit oui un temps, on peut dire non ensuite, et ceci à tout moment !

   Jean François Fasquel, responsable du site voyages-insolites.com, nous propose le top 5 des destinations sexy :
   
- Rio : pour la fête, la musique, la plage
   - Tokyo : pour ses love hôtels, ses fétichismes
   - Amsterdam : son quartier rouge, ses spectacles sexy
   - Paris : le libertinage y est bien plus développé qu’ailleurs
   - Budapest : pour ses bains publics extérieurs

   Julia Palombe approuve : Love Trotter pour Wyylde le mag, elle a visité de nombreuses villes sous l’angle érotique, elle nous raconte quelques anecdotes croustillantes vécues à l’étranger.

   L’été, c’est l’occasion de s’offrir un temps d’explorations joyeuses, c'est le moment idéal pour tester de nouveaux trucs, se masturber tranquillement, se mettre aux exercices du périnée, vivre un amour de vacances sans conséquence... Le guide se charge de vous donner des idées si vous en manquez !
   - Attention cependant au fantasme de faire l’amour dans l’eau, qui se révèle souvent décevant, au mieux. L’eau dilue la cyprine, assèche, le préservatif peut se déchirer. Il faut utiliser un lubrifiant à base de silicone. En plus, l’eau de mer grouille de bactéries. Le chlore des piscines, lui, bousille notre flore intime, nous risquons des mycoses. -

   L’essentiel : être heureuse cet été, et profiter !

   En conclusion : un guide essentiel, plein d'humour et joliment illustré, à glisser dans sa valise pour les vacances, pour se distraire et parer à toute éventualité !

 

   Pour le commander :

   Editions Tabou

   Amazon