alcove1

   

    Hier soir, j’ai enfin pu découvrir Divine Alcôve un restaurant dont j’ai beaucoup entendu parler depuis son lancement et où je rêvais d’aller... Un charmant cavalier a exaucé mes vœux !

 

    Nous sommes accueillis chaleureusement par Gentiane et Laurent, et je me sens tout de suite bien dans cet endroit à la lumière tamisée et joliment décoré. Je suis surprise parce qu’on nous place à côté d’un couple déjà assis, alors qu'il y a des tables libres plus loin. Mais aussitôt, Laurent fait les présentations, nous encourage à bavarder ensemble. D’autres convives arrivent, s’installent à côté de nous, nous échangeons nos prénoms, et bientôt tout le monde se met en discuter en même temps ! Les langues se délient, aidées par de délicieux cocktails, certains parlent de leurs vacances au Cap d’Agde, torrides, on échange nos bonnes adresses, d’autres évoquent leur goût du libertinage, racontent leurs soirées, leurs rencontres, leurs envies, des anecdotes, des amitiés se nouent… Je suis particulièrement conquise par mes voisines, dont j’adore l’enthousiasme communicatif ! Nous avons même des connaissances communes avec l’un des couples ! Je n’en reviens pas…

    L’ambiance devient de plus en plus festive, je me sens proche de mes nouveaux amis, j’ai envie de mieux les connaître. Laurent se mêle à nos discussions à l’occasion, on aimerait les inviter à se joindre à nous, lui et Gentiane... Avec ce restaurant, ils nous ont concocté un cocktail magique et ils sont en train de tous nous enivrer ! Je suis conquise, j’ai envie de rester là jusqu’à la fermeture et plus encore... En plus, nous nous régalons, la nourriture étant absolument délicieuse.

    Mais le meilleur est encore à venir, je vais connaître des moments de complicité féminine comme je les adore. Nous retrouver entre filles, nous amuser, rire, il n’y a rien de meilleur au monde ! Avec en plus ce petit piment supplémentaire de les savoir libertines... Certaines sortent fumer dehors, et nous suivons toutes le mouvement. Nous voilà toutes les cinq sur le trottoir, en train de rire, refaire le monde, taquiner certains passants, pour leur plus grande joie bien sûr, et nous sentons une douce complicité nous envahir, nous souder, et c’est bon ! En plus, j’aime bien accompagner les fumeurs dans leurs pauses, même si je ne fume pas, c’est souvent un chouette moment entre « initiés »... Et je les envie toujours un peu de voir leur plaisir lors de leur première bouffée de cigarettes. Dans sa hâte, l’une des fumeuses a attrapé son rouge à lèvres au lieu de son briquet, et nous fait sourire.

  bar2  C’est alors qu’Erika nous dit qu’il est temps de danser autour de la barre de Pole dance ! (Elle l’avait déjà évoqué avant, je l’avais pris comme une plaisanterie, en fait, non !). Heureusement qu’elle est là avec Valérie pour m’entraîner, car sinon je resterais timide dans mon coin ! Après un dessert léger et fondant, - nos hôtes font attention à ne pas nous faire manger trop lourdement, vu ce qui attend certains après -, Laurent monte le son de la musique et les derniers tubes emplissent la salle. C’est tout simplement irrésistible, j’ai déjà envie de danser, alors que je secouais la tête en tous sens pour éviter la barre de pole dance l'instant d'avant. Nous y allons toutes !

    L’espace est étroit pour nous accueillir toutes les cinq, nous sommes collées les unes aux autres, et nous évoluons autour de la barre, avec grâce, sensualité, j’espère du moins 😉, au rythme des musiques de club. Nous piquons des petits fous rires, quand Valérie nous dit par exemple « Allez les filles, on tourne, je veux varier la vue, et il ne faut pas que ces messieurs contemplent toujours les mêmes postérieurs… ».

    Les hommes sont accoudés au bar, heureux, des cocktails en main. Je crains un peu de délaisser mon cavalier, j’ai peur qu’il ne s’ennuie, mais il a l’air content comme tout. S’il y avait une véritable piste de danse, je ne lui aurais pas laissé le choix, je l’aurais attrapé par le bras, mais là, je suis ravie de danser entre filles ! Des filles joyeuses, câlines, taquines, très jolies dans leurs tenues sexy... Tout en dansant, par jeu, nous nous caressons un peu la taille, les mains, les bras, nous embrassons nos joues, nos cous, et je me dis que la soirée va peut-être basculer… mon cavalier m’a pourtant affirmé qu’il s’agissait d’un restaurant « sage », bien que dédié à une clientèle libertine. Une sorte de before, pour lier connaissance, préparer la suite de la soirée, discuter librement de libertinage sans devoir chuchoter, dans les tenues les plus affriolantes qui soient (d’ailleurs, je suis bien trop raisonnable moi avec ma robe presque longue), faire des rencontres aussi...

    Le temps passe, malheureusement je dois donner le signal du départ, à regrets, me ressaisir avant de m’égarer tout à fait et perdre toute notion du temps... mais je reviendrai, c’est sûr. Je ne sais pas si la magie opérera à nouveau, j’ai adoré me retrouver dans ce groupe de copines rieuses, libres et fantasques ! J’avais envie de faire la fête avec elles toute la nuit, leurs hommes étant bien entendu bienvenus, ils étaient tous sympas, drôles, et bienveillants.

   Nous sortons et nous nous retrouvons pris dans la foule des promeneurs et les embouteillages... Tiens, le feu d'artifice vient de se terminer ! Et nous venons d'en vivre un, bien plus intime et agréable ...

 

    Grâce à l’accueil de Laurent et Gentiane qui font tout pour que l’on passe un très bon moment festif, c’est un lieu où l’on se sent vraiment bien, parfait pour faire des rencontres, nouer des amitiés, et plus si affinités.... Avec en plus la petite touche de folie apportée par la barre de pole dance, qui nous a permis de nous lâcher entre filles, et constitue une sorte de préliminaire à la suite 😉.

   

    Dépêchez vous de réserver, l'équipe de Divine Alcôve offre son dîner de fermeture le 22 juillet ! Avant de nous donner rendez-vous au Cap d’Agde tout l’été.

    Le site de Divine Alcôve

    Leur page Facebook

    Instagram : laurentdivinealcove

 

   Photos Divine Alcôve