259409209_427169629127814_1940313925627929650_n

 

    Emmanuelle Jay assurait la première conférence du Salon de la littérature érotique, et bien sûr, je ne voulais rater son intervention pour rien au monde, me sentant directement concernée ;-)

    Emmanuelle Jay organise des ateliers d’écriture qui s'intéressent à toute la palette de l'érotisme, du plus soft, comme l'écriture autour des cinq sens, au plus sulfureux.
    Pourquoi écrire des textes érotiques ? Plusieurs raisons : susciter l’excitation, la sienne ou celle de ses lecteurs, raconter une histoire, s'amuser… L'écriture érotique est une écriture intime, puissante, qui parle du désir de vie.


    Emmanuelle Jay nous livre quelques astuces :

    — Lire beaucoup, mais éviter de se comparer. Lire pour s'inspirer et trouver ce que l'on a envie de dire.
    — Oser se lancer, par exemple en s'inscrivant un atelier d'écriture érotique.
    — Avoir toujours un carnet avec soi, pour noter des idées, des phrases ; cela fournira de la matière à utiliser dans des histoires.
    — Ecrire tous les jours, pas forcément beaucoup. Emmanuelle Jay croit "aux petits pas" : plus on écrit, mieux on écrit, et de plus en plus vite.
    — Lire son texte à haute voix ou demander à d’autres de le lire ; cela permet d'envisager son texte autrement et d’effectuer un travail de corrections.

    Parmi les personnes qui souhaitent écrire, on observe deux grandes categories :
    — Celles qui ont déjà un imaginaire riche, mais qui doivent travailler la structure de leurs histoires.
    — Celles qui ont le désir d’écrire, mais se retrouvent devant une page blanche, sans savoir par où commencer ni comment se lancer. Il faut les aider à développer leur imaginaire à l’aide d’exercices et de jeux.

    Les contraintes dans les jeux d'écriture sont source de créativité pour Emmanuelle Jay. Elles sont paradoxalement libératrices parce qu’elles offrent un appui pour créer. Il y a en outre une dimension ludique, on s'amuse, on éprouve du plaisir à inventer des scènes à partir d'un défi. Emmanuelle propose des fragments de textes, des dessins, des décors... et l’imagination s'emballe.

    Comment éviter la redondance ? demande un participant, car après tout, et malgré le Kâmasûtra, il y a pas non plus 35000 façons de décrire "la chose". 😉 Emmanuelle nous suggère de varier les sens ; on peut décrire une scène érotique avec la vue, c'est le plus classique, mais aussi via l'odorat, le toucher. On peut aussi varier les décors, tout n’a pas besoin de se passer dans un lit. 😉

    Peut-on tout tout écrire ? demande quelqu'un d'autre. Oui, répond Emmanuelle, à condition de travailler le style, il s’agit de littérature, il n'y a pas de tabous. (Je me souviens avoir hésité pour une nouvelle : je voulais mettre en scène des adolescents au début de leur vie sexuelle. Ils auraient dû avoir 16 ans, mais je les ai vieillis de deux ans pour ne point choquer.)

241673286_378063124038465_6581311284864203445_n


    Pour aller plus loin

    Prochain atelier animé par Emmanuelle Jay : le 28 janvier à 19h30, à la boutique Dèmonia, autour des accessoires vendus dans la boutique.

    Le site d'Emmanuelle Jay : Images et mots

    La page Facebook des Ateliers d'Eros

    La page Facebook des Polissons, qui organisent des ateliers d'écriture ludique

    Le livre de Flore Cherry L'écriture érotique