Sweet paradise

 

   Sweet Paradise vient de voir le jour au cœur de Paris, un lieu unique à la fois théâtre érotique, bar, rendez-vous culturels et boutique !
   J’ai eu le plaisir de le visiter mardi dernier et d’assister au spectacle 😊

   Flore Cherry (journaliste, écrivaine et organisatrice d’événements) et Arthur Vernon (metteur en scène et écrivain), avaient déjà créé My sweet fantasy, entreprise qui propose de réaliser nos fantasmes, qu’ils soient au catalogue (par exemple, une lecture érotique dans notre salon, ou un jeu de rôle « kidnapping ») ou sur mesure, personnalisé à la demande.
    Sweet Paradise s’inscrit dans la continuité en offrant un lieu dédié à nos fantasmes, une jolie cave voûtée à l’ancienne avec ses pierres apparentes, meublée et décorée au goût du jour, avec une salle de spectacle attenante, et quelques recoins cachés !

   On peut venir dès 13h, que l’on soit seul ou en couple, pour discuter de son fantasme au "Bureau des fantasmes" situé au bar. Il pourra être mis en scène sur le champ dans l’un des deux boudoirs — des petites chambres à la lumière tamisée.

Sweet paradise 7
    Le bar propose des boissons soft, du vin ou une coupe de champagne et de quoi grignoter. Il accueille une boutique le long de ses murs :  on peut s’acheter des livres érotiques, des sextoys, des huiles de massage…   
   D’autres objets ont attiré mon attention, ils sont destinés aux fétichistes et aux « amoureux » des Sweeties : petites culottes portées soigneusement emballées dans un sachet, avec indication du nom de la Sweetie, sextoy utilisé, étiqueté là aussi avec le nom de la Sweetie et les circonstances de l’utilisation... Il y a même la culotte de Brigitte Lahaie qui va bientôt être mise aux enchères !
   C’est aussi l’endroit où se déroulent des événements le samedi après-midi : dédicaces de livres, ventes-exposition d’artistes ou d’artisans…

  Sweet paradise 2

    A 15h et à 18h45 : début du spectacle érotique « Les songes ».
    Les « Sweeties » (les jeunes femmes qui exaucent les fantasmes) nous offrent une succession de show coquins et sensuels. Elles dansent, s’effeuillent, chantent ou jouent des petites scènes, toujours prétexte à des jeux et des exhibitions.
   Chaque show raconte une histoire et commence par une petite introduction qui nous plonge dans l’ambiance, grâce à la musique et des jeux de lumière : une sorcière prépare une potion, deux anges discutent au paradis, une étudiante fait de l’œil à son professeur… Et puis les jeunes femmes se mettent à danser, entament un strip-tease, un peu comme dans un spectacle burlesque. Très souvent, la suite est érotique : elles se caressent, miment le plaisir, seules ou à deux… c’est très troublant, j’avoue ! Certains shows sont sensuels, d’autres bien plus osés ; tous sont gracieux et beaux à regarder. On sent que les Sweeties s’amusent bien, elles jouent de leurs regards, nous offrent toutes une gamme de sourires et de mimiques effrontées ; tout pour nous faire rougir et nous émoustiller… et ça marche !
   Les shows sont plus ou moins interactif selon l’artiste : elles se promènent souvent dans toute la salle, jouent avec les fauteuils, les accoudoirs, pour adopter des poses lascives, elles font parfois venir un spectateur sur la scène… Arthur Vernon m’a raconté qu’une Sweetie réunit tous les spectateurs sur la scène, et chacun est invité à peindre sur son corps avec ses mains nues ! J’aurais bien aimé voir ça !
Sweet paradise 4
   Chaque jeune femme a conçu son propre show, selon ses talents et sa personnalité, aidée par une Sweetie directrice artistique. Elles choisissent jusqu’où elles sont prêtes à aller avec les spectateurs : certaines gardent une certaine distance et restent dans le jeu « théâtral », elles dansent, chantent parfois, et nous avons plaisir à les contempler. D’autres sont plus câlines, elles viennent se lover dans les bras des spectateurs, les taquinent et les provoquent. Ainsi, une Sweetie m’a tendu son bas qu’elle avait noué autour de son cou pour faire une laisse, et j’avoue que j’ai été troublée quand je l’ai saisie, comme si elle était une petite soumise. Mais je ne savais pas trop jusqu’où je pouvais jouer, j’ai vite donné la laisse à mon voisin de devant avant de commettre un impair !
   - Plus tard, Flore Cherry me dira que les Sweeties savant très bien gérer les relations avec les spectateurs. Si l’un d’eux s’égare ou insiste, elles savent esquiver le geste déplacé et le remettre à sa place avec le sourire, sans briser la magie. Je n’aurais pas dû hésiter !
Sweet paradise 5
   Un spectacle gracieux, piquant, plein d’humour et de sensualité… Je me suis régalée ! Je n’ai pas vu le temps passer, Flore a dû me tapoter l’épaule pour me ramener à la réalité !
   — Arthur Vernon imagine aussi d'autres types de spectacles pour la rentrée, je n’en sais pas plus, il nous fera la surprise !

   A l’issue du spectacle, les spectateurs peuvent solliciter la Sweetie de leur choix, afin de réaliser des fantasmes plus personnels, en toute intimité dans les boudoirs. (Elles donnent leur nom de scène à la fin de leur show).
   Je sais déjà le fantasme que j’aimerais réaliser, je vais demander un devis, et voir si une certaine Sweetie dont je tairai le nom serait partante pour exaucer mon vœu 😉

   Un lieu sexy et raffiné qui m’a séduite d’emblée avec toutes ses facettes ! Je reviendrai…



   Informations pratiques :

   Adresse : 12 rue Marie Stuart, 75002 Paris - Métro Etienne Marcel, RER Châtelet-les-Halles
   Ouverture du bar et du bureau des fantasmes : 13h
   Spectacles : 15h et 18h45 (on peut arriver en cours de route et sortir quand on veut entre deux saynètes)

   Pour suivre l’actualité de Sweet Paradise :
   Son site
   Sa page Facebook
   Son compte Instagram

  
   Photos : Sweet Paradise