2021-01-13 10

 

   Je suis en train de lire Le Lien, de Vanessa Duriès, dont j'avais beaucoup entendu parler, mais qui était introuvable..
   Il est enfin réédité par La Musardine, et je reçois une claque... Je suis plongée dans un BDSM dur, hyper sexuel, astreignant... beaucoup de jouissance aussi, mais dans l'humiliation, la douleur extrême, la surenchère, avec des Maîtres rarement souriants.
.
   C'est un très beau texte sur l'amour hors norme qui unit une soumise et son Maître, thème fascinant, exploré aussi par Eva Delambre dans Marquée au fer qui m'avait beaucoup plu.
  J'avoue qu'en tant que "Douceminatrice" sévissant en soirées, mon coeur sensible supporterait mal de torturer autant les soumis qui se livrent à moi, mais je tourne les pages, fascinée par ce pouvoir que connaissent les masochistes, transcender la douleur en plaisir, et par le pouvoir de l'amour fou. Vanessa Duriès explique très bien la dynamique à l'œuvre, ce qui l'attache à son maître, lui permet d'obéir à ses ordres les plus extrèmes, qui répondent en fait à ses fantasmes. Il la révèle à elle-même, il est particulièrement sadique et répond donc parfaitement aux aspirations de sa soumise.
   On suit l'évolution de "Laïka" au fil des séances qu'elle endure, elle nous confie ses ressentis et ses états d'âme ; ses peurs s'envolent, ses appétits grandissent... Le plaisir survient là où elle l'attendait le moins, le plaisir de l'exhibition par exemple.
.
   Un livre trop court qui se lit en apnée, entre fascination et souffrance.
.
.
   La présentation de l'éditeur
.
   "Je porte les stigmates de la réalité de mon amour. J’aime contempler dans un miroir les traces que m’ont laissées les épreuves endurées lors des séances de soumission à l’être aimé. Je détaille les éraflures, les stries qui zèbrent ma peau nacrée, et je revis les intenses moments d’abnégation."
   Tour à tour ingénue, libertine ou martyre, Laïka se soumet à d’étranges rituels. Offerte à d’autres, battue, punie, caressée : en se prêtant à cette rude initiation, elle sublime son amour envers son maître capricieux. Mais si elle vit la souffrance et l’humiliation comme une glorifiante abnégation, c’est pour mieux s’assurer de l’emprise qu’elle a sur lui, cet esclave fasciné.
   Le Lien est un récit d’une franchise presque candide, dans lequel une jeune fille livre ce qui la pousse à reculer sans cesse les limites de son adoration, au travers de multiples sévices qui deviennent sa normalité amoureuse.
   Plongée dès sa première expérience sexuelle dans un univers érotique extrême, Vanessa Duriès analyse parfaitement le lien qui unit la soumise à son maître. Livre culte et référence de l’univers sadomasochiste, Le Lien l’est tant par la puissance qui se dégage de ses pages que par la disparition tragique de son auteure à 21 ans.
.
.
   Pour le commander
.
.
   Amazon
.
.