Baiser 5

   Je recopie un petit texte que j'ai publié Facebook, sur le bisou

***

   Le consentement s'étend !

   La bise d'antan si anodine, faite deux fois, quatre fois sur les joues des amis sans y penser, machinalement (ou avec des arrière pensées parfois 😉 ), intègre désormais le champ soumis au consentement… Car chacun vit la sortie du confinement selon ses sensibilités, ses fragilités, son vécu par rapport au Covid, et j'ai envie de respecter profondément les préférences de chacun...
    De mon côté, j’ai eu la chance que personne ne soit touché dans mon entourage proche, j'ai gardé une certaine insouciance, mais je comprends très bien ceux et celles qui préfèrent prendre tout leur temps pour retrouver leur vie d'avant. J’ai envie de faire attention, de respecter leur réticence et leur prudence. En général, je sens tout de suite si la personne a envie de me faire la bise ou une simple accolade, ou encore se tenir sagement à distance. Mais parfois, ce n’est pas clair, et une nouvelle question fait son apparition dans le rituel des retrouvailles « je peux t’embrasser, ou tu penses qu’il vaut mieux que l’on reste sages encore un peu ? ». 💋

   Je pense que la bise systématique va disparaître pour de bon, même quand l'épidémie sera terminée. Elle se fera désormais "en pleine conscience", sera désirée et appréciée à sa juste valeur, qu'elle soit simplement amicale, affectueuse, ou se transforme en un tendre baiser...