55587618_404301140135519_3977339307521212416_n    Je suis très contente d’aller aux Goûters du divin marquis ce vendredi 29 mars. J’ai demandé à mon soumis préféré de venir avec moi, car une amie dominatrice doit venir aussi avec le sien, ce sera amusant à quatre. Nous allons les taquiner, les torturer, les mettre sur le grill, les cuire à point, miam ! - Finalement, je me suis trompée de date, elle a prévu de venir le vendredi suivant, mais surprise, une autre amie est présente, elle a emmené son soumis elle aussi, une complicité s'instaure.

    J’avais très envie de venir pour une autre raison, que j’ose à peine m’avouer : un grand jeu est organisé, le gagnant repartira avec un bel objet fabriqué par Le Charon, un stick. Depuis quelques jours, je vois passer sa photo sur Facebook avec admiration et envie, mon goût du jeu se réveille : et si je tentais ma chance moi aussi ! Je tente de me raisonner, n’espérons pas trop quand même, c’est une chance infime, nous serons nombreux.

    Je franchis la porte des goûters avec joie : je reconnais des amis, je retrouve avec plaisir l'ambiance feutrée et joueuse des lieux. Je salue tout le monde, avant de m’installer sur la banquette et de tendre mes pieds à mon soumis assis sur le sol. C’est agréable de bavarder avec ma voisine, elle profite du même traitement que moi. Malgré les confidences échangées, je n’oublie pas mon soumis toujours si docile et patient, me penchant sur lui à l’occasion, pour lui caresser les cheveux, et caresser aussi sa peau de mes martinets en daim.

    On nous a remis un questionnaire pour participer au jeu, quatre questions sont posées :
- En quel cuir sont réalisés les fouets ? Kangourou
- Comment est faite la teinture ? Avec de l’alcool
- Que signifient les lettres bdsm ? Bondage Discipline/Domination, Soumission/Sadisme, Masochisme
- Citez un auteur de littérature bdsm ? Facile, plein de noms se bousculent, je choisis Eva Delambre

    Je n’ai pas envie de rater le tirage au sort, mais j’ai envie de m’amuser aussi, et je pars à la découverte des jeux en cours dans tous les recoins du château des Lys, depuis son cachot jusqu'au sommet de sa tour. 
    Soudain, j’entends « Clarissa ! Clarissaaaaa !! », des pas montent les escaliers quatre à quatre pour venir à ma rencontre.
    Un ami me cherche, il paraît que j’ai gagné le stick ! Mon nom a été tiré au sort, et si je ne descends pas tout de suite, un autre tirage au sort va avoir lieu. Je reçois comme un coup de fouet, une véritable décharge électrique, digne des plus grandes séances d'électricité ! Une bouffée de joie m'envahit, je panique à moitié en même temps, et s’il était trop tard ! Je dévale les escaliers à toute vitesse, espérant arriver à temps.

_RDX5929

_RDX5931

    J’arrive in extremis, on me remet le stick entre les mains, j'ose à peine y croire ! Je vis tout à travers une sorte de filtre tant la joie me brouille les sens. Je découvre le magnifique stick en cuir camel et or réalisé par Le Charon, avec sa poignée en forme de serpent. Il est vraiment magnifique et je l'adore sur le champ ! Il repose dans une très belle boite en bois, un long plumier tapissé de satin nacré. Je confie la boite à mon soumis le reste de l'après-midi, je souhaite garder mon stick en main, je ne le quitte plus.
    Charon me montre comment le tenir, le manier. Il le teste sur mes mollets pour me faire éprouver sa caresse… et sa morsure quand le mouvement s’accélère. Il m’explique aussi son entretien : ne rien faire pendant deux mois, et puis un peu de crème, celle qu’il a glissée dans la boite en bois.
    J’ai envie qu’il me raconte encore, qu’il me décrive sa fabrication, me dise comment l'apprivoiser, j’ai envie de le retenir près de moi, mais les festivités du goûter, les amis nous appellent. J’espère que j’aurai un jour la chance de visiter son atelier, de le regarder travailler peut-être. C’est un maître aussi, et je ressens son charisme, son autorité naturelle, palpable, une sorte de magnétisme qui m'influence dès que je suis proche de lui.
    Ness Haper, l'organisatrice des goûters, me raconte que Charon a jeté tous les papiers par terre, et a ramassé le mien, il s’apprêtait à en prendre un autre, car je ne répondais pas à l’appel de mon nom ! Je peux remercier l’ami qui est parti à ma recherche !
   _RDX5941 Les participants du goûter se réjouissent pour moi, je suis touchée de leurs marques d'amitié, tous veulent regarder de près le stick, l'admirer, le manipuler. Un ami me dit que j’ai un sceptre de reine à présent, un autre que je devrais lui donner un nom, comme les épées dans la littérature fantasy, un autre encore que je suis devenue une fée avec sa baguette…  Des histoires fantastiques bdsm naissent dans mes pensées ! C'est un objet magique, il me faisait envie depuis des jours sur Facebook, et il est venu à moi, je le tiens maintenant entre mes mains. Je vais en prendre soin, vais-je même oser m’en servir ?

    Les plaisirs des goûters reprennent, explorations, jeux, sévices variés... Je m'installe à nouveau sur la banquette, un verre à la main, pour profiter des récits bdsm d’une amie. Le garçon qui était parti à ma recherche entreprend de me masser les pieds, tandis que je teste mon stick sur le dos, le torse de mon soumis qui s’offre à mes expériences en prenant docilement telle ou telle posture. J’éprouve le poids de l’objet, son effet, il est très agréable à manier, il est parfait dans ma main…
    Je regarde aussi du coin de l’œil une belle séance de martinets non loin. D’immenses martinets s’abattent sur les fesses d’une jeune fille qui se cambre, appuyée à la barre de pole danse. Les martinets semblent danser sur sa peau, et frappent plus ou moins fort. Je voudrais bien apprendre à manier deux martinets à la fois, c’est comme une danse, et sentir leur morsure sur ma peau aussi, surtout ceux en latex, ils ont l’air doux.

55744542_403859706846329_3350712061595222016_n    Beaucoup d'amis qui n'étaient pas présents aux goûters me demandent à quoi ressemble exactement mon stick, à quoi sert-il... Voici une photo où il apparaît entièrement. Il s'agit d'un accessoire bdsm peu connu, car inventé depuis peu par Le Charon. Il est proche du fouet par la matière, le tressage, proche aussi de la cane par son usage, avec en plus des brins de cuir formant un mini martinet à la morsure aigue. Je ne l'ai pas encore complètement apprivoisé, j'en reparlerai quand il me sera plus familier.

    Merci Les goûters du divin marquis de nous organiser de si agréables après-midi et de m’avoir tant gâtée avec ce très beau stick de Charon !

  

    Photos du stick seul : Ness Harper, autres photos : Thierry Monceau