1803_Wyylde_Banner_event

 

    Samedi soir, je suis allée à la soirée Wyylde Summer Party, organisée par Wyylde, site de rencontres bien connu des libertins. Je n’arrête pas d’y penser depuis, j’ai plein d’images en tête, et beaucoup de mal à redescendre sur terre après une telle fête !
   
On nous promettait monts et merveilles, et ce fut au-delà de toutes nos espérances, on s'est éclatés et on a été gâtés comme jamais 😊

10054-1    Nous sommes accueillis tels des stars sur la croisette : tapis rouge avec les flash des photographes qui crépitent, coupe de champagne offerte dans la foulée... Nous sommes plongés dans la fête d’emblée, et ouvrons grand les yeux en découvrant les lieux. On nous a téléportés dans un autre monde, une véritable oasis, avec ses palmiers, sa plage et ses transats, ses coussins gonflables estampillés Wyylde, son cours d’eau qui serpente le long d’un mur… Peut-être qu’on finira tous dans l’eau en fin de soirée et qu’on s’aspergera à qui mieux mieux ? 
    La plupart des fêtards ont joué le jeu et adopté le
dress code sur le thème la plage. (Les soirées libertines « classiques » sont le plus souvent en noir et blanc : costume sombre pour les hommes, robe noire pour les filles... cette fois, enfin une soirée qui explose de mille couleurs !) De nombreuses femmes ont choisi de se vêtir d’un simple maillot de bain orné d’un paréo, d’une robe résille, ou évoluent en petites robes d’été aux couleurs vives. Ces messieurs ne sont pas en reste avec leurs chemises décorées de palmiers ou de fleurs, on se croirait en plein été au bord de la mer ! Surtout qu’au fil de la soirée, les chemises s’ouvriront sur des poitrails musclés, avant de tomber tout à fait…

selfie Wyylde    En ce début de soirée, les premiers arrivants se regroupent autour de l’immense bar. Tout est offert ce soir, c’est open bar, all inclusive, et nous frétillons d’allégresse, bien décidés à nous plonger dans la fête jusqu’au cou ! Dans le prolongement du bar, un buffet propose des montagnes de petits canapés, des macarons, des bonbons…
   
Nous sommes tout un groupe d’amis Facebook et nous installons dans l’espace VIP, très accueillant avec ses banquettes blanches et ses bouteilles de champagne disposées un peu partout. Je me réjouis de voir ces amis « en vrai » après avoir tant tchatté avec eux, parfois sur les sujets les plus intimes ! L’électricité entre nous est palpable, les échanges vont bon train. Mais je suis trop excitée pour m’attarder sur le canapé malgré l’intérêt des conversations 😉, j'entraîne mon cavalier, j’ai envie d’explorer les lieux de fond en comble.

     Devant le bar, une vaste piste de danse me fait déjà de l’œil, il est encore tôt, c'est le temps des bavardages une coupe à la main. A chaque pas, je retrouve des amis des réseaux sociaux, des amis de soirées, des amis blogueurs et auteurs, Guenièvre Suryous de Secrets de coquines, Tatiana des Déculottées, des organisateurs d’évènements et de soirées : Flore Cherry, Michel Zinella, Laslo Sardanapale, une partie de l’équipe Dèmonia, méconnaissable en tenue estivale…

     De l’autre côté du ruisseau, des entrées discrètes mènent aux "coins câlins". Ils sont dignes des milles et une nuits ! De grands lits à baldaquins nous attendent sagement, bordés de voilages blancs pouvant se fermer pour plus d’intimité - ils resteront ouverts le plus souvent, pour le plaisir des yeux. C’est irréel de se promener tant que tout est désert, calme encore, immaculé… mais plus pour longtemps 😉. Les lieux sont à nous ! Ce serait presque tentant de s'y relaxer, mais l'envie de danser me démange...

    La piste de danse s'est bien remplie pendant notre escapade, la musique est déjà très sympa, et elle est sur le point de passer le mur du son et de nous emporter tous !

Df5ubEcUwAEBEtK

    DJ Fou fait une entrée fracassante, accompagné de feux d’artifice et d’une pluie de petits papiers qui tombent du ciel. Il nous appelle tous près de lui, il est irrésistible ! Une clameur monte de la foule et nous courrons au plus près de la scène, tout proche de lui. Je retrouve avec joie ce DJ que j’avais tant apprécié lors de la soirée Wyylde de l’année précédente
    Le son monte d’un cran, le tempo va crescendo et il nous entraîne dans sa folie. Les bracelets offerts à notre arrivée se mettent à clignoter en rythme et rajoutent mille étoiles lumineuses, de grands ballons scintillants sont lancés dans la foule, nous nous transformons en joueurs de Beach volley pour les renvoyer tout en dansant. Je finis par en recevoir un dans la figure, quelle maladroite, trop occupée à regarder mes voisins et mes jolies voisines. Je pique le chapeau de mon cavalier pour me protéger !
   
DJ Fou ! Un DJ débordant d'énergie, plein d’humour, charismatique, inventif, il nous scotche sur la piste toute la nuit, enchaînant les tubes remixés des années 90 à nos jours. J’ai du mal à m’arracher du dance floor pour explorer les environs de peur de rater une miette de sa programmation ! Seule mon insatiable curiosité me conduira à nouveau au-delà du cours d’eau.

    L’ambiance est de plus en plus caliente. Une jeune fille ravissante me saute littéralement au cou au grand amusement d’une de mes amies. avant de se jeter sur mon cavalier plus goulûment encore. Plus tard, un danseur derrière moi attrape mes mains, les presse, caresse mes doigts. Je ne me retourne pas, c’est plus amusant ainsi, je le laisse jouer avec mes mains, nos mains dansent ensemble. Je résiste à l’envie de découvrir son visage, je me concentre sur DJ fou et ses danseuses sexy. Mon inconnu se colle contre mon dos, la foule devient dense !

    Il est temps d’abandonner les plaisirs de la danse et des effleurements de hasard pour jeter un coup d’œil côté coulisses, franchir les portes des coins câlins à nouveau, et en prendre plein les yeux. Je reste un instant sur le seuil, saisie, le temps de réaliser : les lieux se sont animés comme par magie, tous les lits sont investis, des corps nus se mélangent, s’agitent, sur fond de musique électro, formant un tableau vivant fantasmatique et magnifique. Légèrement flou aussi, j’ai laissé mes lunettes au vestiaire.
   
Souvent, je me contente d’une formule toute faite du style « je jette un voile pudique », mais cette fois, j’ai envie de partager quelques images entrevues au détour de voilages blancs, des visions qui m’ont troublée, et plus encore : des hommes musclés prenant vigoureusement de minces jeunes femmes, des couples enlacés tendrement, s’aimant au ralenti, se léchant délicatement ou avec enthousiasme, des inconnus se rapprochant avec timidité ou gourmandise... Tous semblent se retrouver dans une bulle de désir et de plaisir, ils ignorent les curieux qui déambulent entre les lits, un peu voyeurs, ou n’osant se lancer. Ces sages promeneurs échangent des regards et des sourires, ils ne vont pas tarder à se jeter dans la mêlée eux aussi.

    Toute la nuit, j’alterne les plaisirs de la danse et des sens, la vue surtout, qu'est-ce que vous allez imaginer ^^. La soirée semble durer éternellement, mais le temps court en réalité, la piste commence déjà à se vider et je m’inquiète. DJ Fou nous fait des adieux déchirants au son de cette musique que j’adore ! Je ne veux pas qu’il parte, je veux danser encore ! Un ami m’attrape, m’entraîne dans une espèce de salsa torride, je me retrouve ensuite dans une danse à quatre avec un couple inconnu, une danse lascive qui menace de basculer à chaque seconde vers autre chose...

cadeaux Wyylde

    Si la piste de danse est délaissée après le départ de notre DJ adoré, les coins câlins sont plus enflammés que jamais. C’est la dernière heure de fête, c’est là qu’il faut être, pour profiter jusqu’à la dernière seconde de ces lieux si accueillants, des convives bienveillants, avides de caresses et de plaisirs. Tout oublier ensemble !
    Jusqu’à ce qu’on nous invite poliment à quitter nos nids douillets : « Mesdames et messieurs, la soirée est terminée, veuillez vous diriger vers les vestiaires s'il vous plaît ». Nous sommes chassés du paradis !
   
On nous offre un sac empli de cadeaux pour nous consoler : un string au logo de Wyylde, des lunettes de soleil, des tatoos… tout ce qu’il faut pour partir en vacances direct, pourquoi rentrer ? 😉

    Une excellente soirée de bout en bout, sans l’ombre d’un nuage ! Juste la joie de faire la fête ensemble et de s’éclater de toutes les façons ! Je ne sais pas comment les organisateurs ont réussi ce miracle : près de mille participants, et jamais d’attente au vestiaire, au bar, ni aux toilettes… Danser au milieu de la foule sans se sentir oppressé ; s’amuser dans des coins câlins plus qu'animés, suffisamment spacieux pour accueillir toutes les personnes tentées, même s’il n’était pas toujours facile de trouver une place ; des endroits plus calmes pour se ressourcer : les transats, les coussins, l’espace VIP... 

    Mille bravo aux organisateurs, à Sabrina Wyylde et Benjamin Warlop en particulier qui nous ont si bien accueillis ! Quand je pense qu’il va falloir attendre un an pour revivre une telle soirée ! A part les petits chanceux qui vont au Cap d’Agde cet été… Wyylde a voulu nous donner un avant-goût du Cap ce soir, et maintenant, on a envie d’y goûter pour de bon !

 

   Quelques liens :

   Wyylde : site de rencontres libertines, organisations de soirées...

   Le magazine Wyylde

   La page Facebook de Wyylde

   DJ Fou sur Soundcloud

 

    Photos : Wyylde, DJ Fou, selfie maison
    (je suis trop pressée de raconter mes souvenirs tant qu'ils sont "chauds" pour attendre les photos officielles ! Mais je n'exclus pas de completer plus tard mon billet ou d'en faire un autre :-) )