2018-05-22 10

 Ou plutôt "Billet de mauvaise humeur du lundi mardi matin !"
 Ou encore "La dure vie d’écrivaine érotique (suite)" - je mets « suite », car il me semble avoir déjà utilisé ce titre ou ce sous-tire quelque part…

 ***

    Ce matin, des fantasmes prennent vie dans mes pensées. Impossible de les étouffer, j’ai beau penser à la liste de courses et de corvées, rien à faire, ils s’enflamment de plus belle, m’incendient tout entière. Je ne pense qu’à « ça », je n’ai plus qu’à me jeter sur mon lit pour « en finir » et faire quelque chose de ma journée…

    Je fouille frénétiquement dans le tiroir de ma table de nuit à la recherche de mon Womanizer préféré. Damned, impossible de mettre la main dessus. Je me souviens l’avoir emmené en week-end, il doit encore traîner au fond de mon sac de voyage. Je n’ai pas le courage de me relever pour aller le chercher, je farfouille plus loin et tombe sur mon Lelo, il devrait faire l’affaire. Au comble de l’excitation, je l’allume, pleine d’espoir. Une petite lumière me fait un clin d’œil et j’appuie sur les boutons avec reconnaissance. Mais soudain, pfuuuit, il s’éteint. Définitivement, malgré mes tripotages dans tous les sens. Verdict : panne de batterie. Il faut reconnaître qu’il est drôlement délaissé depuis l’arrivée du Womanizer dans ma vie ! Plus énervée que jamais, j’essaie de dénicher the fucking câble pour le recharger, en me demandant vaguement si l’on peut s’en servir pendant qu’il est en charge sans s’électrocuter. Peine perdue, le fameux câble a bel et bien disparu, et impossible de prendre un câble lambda, le petit trou du Lelo est unique, les cordons habituels incompatibles. Fichue techno !!
    Il faut se résoudre à le faire à l’ancienne, avec les doigts... et ce n’est pas si mal finalement !

    Depuis, enfin apaisée, j'ai remué ciel et terre dans mes placards, retrouvé les câbles ad-hoc, branché mes sextoys pour les recharger à bloc, et ne plus me retrouver au dépourvu la prochaine fois. Special big-up au Womanizer qui ne fait pas le difficile et accepte tous les câbles ordinaires, lui.

    Penser aussi à convaincre l’homme de faire plus souvent du télétravail, ça peut servir 😉