2017-12-17 22

    Samedi dernier, Wyylde organisait une grande soirée pour élire Miss Wyylde, avec un clin d’œil au passage à l’élection de Miss France qui se déroulait le même soir.
    J'ai eu la chance d’y participer activement, en mode reporter tout terrain ;-)

    À notre arrivée, une jeune fille nous remet un cadeau, un joli petit sac entoile estampillé "Wyylde". Je l'ouvre tout de suite, trop curieuse, et découvre un accessoire de massage rouge vif. J'adore les massages, je suis ravie ! - Je n'ai vu que le lendemain les autres petits cadeaux : des préservatifs, du baume de Bijoux indiscrets, pour des orgasmes plus forts encore, des tattoos... le kit au grand complet d’un week-end romantique coquin.- Elle nous demande si on souhaite s'inscrire au concours de Miss Wyylde, no way, mais je tente de convaincre ma ravissante voisine dans la queue, je la verrais tout à fait portant le diadème avec sa jolie frimousse et ses longs cheveux noirs !

sabrina wyylde   

    La soirée démarre tout juste, il est encore tôt, je me promène dans l’immense pièce organisée autour du bar. Ce soir, c'est open bar, tout nous est offert, on peut festoyer tout notre soûl, youhoo ! Un filet comme ceux des trapézistes est tendu juste au-dessus des serveurs qui s'activent non stop. Il est rempli de balles, et bientôt plusieurs jeunes femmes s'y amuseront.

   Joie de « tomber » sur de nombreux amis au fil de mes déambulations, par exemple, dans l'ordre d'apparition et de mes souvenirs : D'Ange Heureux poète et Chloé, Ressan, Arthur Vernon, auteur de la pièce Une femme extraordinaire, Eve de Candaulie - ces deux derniers étant membres du jury -, Emmanuelle de Paris Derrière, Flore Cherry, Laurent et Gentiane du restaurant Divine alcôve (envie d’y retourner !), le staff de Dèmonia (envie d’y retourner itou)...

    Les regards se croisent, les langues se délient facilement, je rencontre aussi plein d'inconnus : des organisateurs de soirées, des photographes, des fêtards venus de la France entière, on échange nos impressions, nos bonnes adresses, des anecdotes, nous amusant des connaissances communes au passage. Le monde est petit !
    Nous pouvons parler sans nous crier dans les oreilles, mais la musique est suffisamment forte pour nous donner envie de danser, dosage subtil très bien maîtrisé pour l'ambiance cocktail de début de soirée... Envie quand même de plus de son quand la soirée dansante démarrera !

    En attendant, je suis très occupée avec mon cavalier, nous goûtons les fruits exotiques proposés sur le bar : des kiwis, des litchis, d’autres qui me sont parfaitement inconnus, mais je suis bien accompagnée, les mystères sont résolus :
    - ça c'est le fruit du diable !
    - mmmm, il faut absolument que je teste...
    Un goût très doux, fondant, je me retrouve très loin d'un coup de baguette magique, quelque part en plein soleil sous les tropiques. C'est bien juteux aussi, on s'en met un peu partout sur les joues, on se pourlèche les babines, quand je perçois une certaine effervescence autour de moi. Tout le monde se presse devant la scène, les choses sérieuses commencent.

    Je m'arrache à nos dégustations pour suivre le déroulement de l'élection de près. En plus une copine participe et je veux absolument l’encourager.
   

DSC_5193

   La gagnante, Léa - alias Mask14000 - est belle comme le jour, et son sourire resplendissant ! Je découvre à cette occasion Mister Wyylde, déjà élu, et le trouve tout à fait canon ;-)
    Place à la danse maintenant, une excellente danseuse de pole-danse évolue devant nous, tout près - ceux qui se montrent trop curieux risquent d'être frôlés par ses talons-hauts ! La musique est bien variée, avec aussi des chansons pour rire comme "Tomber la chemise", une danseuse s'empresse aussitôt de déboutonner les chemises des hommes qui passent à sa portée.  


     Nous prenons enfin le temps de visiter le premier étage, dédié aux plaisirs de toutes sortes. D’abord les plus doux : deux masseurs, massage-passage et massagetech, nous accueillent en haut de l'escalier et offrent leur services. Leurs massages sont très agréables parait-il, mais je n'ai pas pris le temps de tester, hélas (au début, j’ai préféré danser et ensuite il était trop tard, ça m’apprendra !). wyylde

   

    Les lieux sont vastes, clairs, modernes, de belles photos sensuelles sont exposées sur les murs et nous mettent dans l'ambiance. J’aperçois un jacuzzi tout fumant, mais je n’ai vu personne s’y aventurer malgré les serviettes de toilettes mise à disposition. Plus loin, derrière de grands rideaux blancs ornés de photos aussi, des coins câlins sont aménagés, calmes et immaculés pour l'instant... Il y a aussi un grand lit entouré de voilages façon mille et une nuits. Tout le monde se regarde, s’aborde, bavarde, reste sage encore, mais c’est magique de savoir qu’à tout moment les bavardages peuvent laisser la place aux caresses, aux baisers, qui mèneront au-delà des voilages…


    Une excellente soirée où l'on alterne les plaisirs de la danse et les plaisirs sensuels, où l'on navigue entre la piste et le premier étage... perdre son cavalier, le faire un peu exprès, et puis le chercher partout, le perdre à nouveau, avant de se perdre soi-même...
    La rançon du succès : un peu d’attente au vestiaire, au bar, aux toilettes, l’occasion de faire de nouvelles connaissances. Je me suis bien amusée avec mes voisins de queue, en particulier un vrai clown qui m'a fait rire...

2017-12-18 05 

    Lire le super compte-rendu de Paris Derrière ici

    Pour mieux connaître Wyylde :

    Wyylde, le réseau social des libertins

    Wyylde Le Mag

  

    Photos : flyer Wyylde, photos Alain Veillet, et mon sac à malices.