Une femme extraordinaire

   

    Jeudi soir, j’ai assisté à la première de la nouvelle pièce d’Arthur Vernon, Une femme extraordinaire A la Folie théâtre. J’ai vraiment passé une excellente soirée, et vécu intensément l’amour passionnel qui embrase deux libertins.

    Lila et Renaud sont fous amoureux l’un de l’autre, ils sont même sur le point de partir à Las Vegas pour se marier, alors qu'ils ont toujours tenu à leur liberté jusque là.
    Mais Renaud commence à avoir des soupçons, Lila ne serait-elle pas en train de lui mentir, de s’inventer une vie… Il se pose des questions, mène l’enquête, les doutes s’accumulent. Lila se défend avec énergie, voulant lui prouver par tous les moyens son amour et sa sincérité.

   J’ai aimé la mise en scène, innovante, enlevée, portée par la musique.
   
Nous suivons le double jeu de Lila à travers son téléphone portable : ses sms, sa page facebook, ses mails, sont projetés sur le mur, à notre intention. Peu à peu, la toile se tisse et se resserre autour de Lila. Le spectateur a toujours un temps d’avance sur Renaud, mais doute quand même autant que lui, car Lila semble si sincère, si amoureuse. Lila, elle, tente régulièrement d'embobiner son chéri, au propre comme au figuré, puisqu'elle l'encorde pour de bon !
   
De nombreux flash-back rythment l’intrigue. Renaud se rappelle différentes anecdotes, nous sommes suspendus à son raisonnement. Nous naviguons dans ses souvenirs qui reconstituent peu à peu la véritable personnalité de Lila, à la façon d'un puzzle.

    Les deux acteurs déploient une énergie communicative : Lila, hystérique, volcanique, enthousiaste, attachante, passionnée ; Renaud, tout aussi passionné, torturé, passant de la colère à l'amour inconditionnel... J’ai particulièrement aimé la scène où ils incarnent avec brio plusieurs personnages, je ne vous en dis pas plus pour ne rien dévoiler ! Ils ont démontré une fois de plus tout leur talent en alternant les rôles avec adresse, rapidité, en enchaînant les répliques, et nous emportant dans un tourbillon de révélations ! Du coup, je suis passée un peu à côté de la longue tirade de Lila, le message final de la pièce en quelque sorte, scotchée par leur morceau de bravoure.

    Les scènes d’amour sont très belles, intenses et torrides. Renaud soulève Lila, elle s’envole dans ses bras, aussi légère qu’une plume - ça fait rêver ! - il la dépose sur le lit, l’étreint follement… Ils se livrent à une chorégraphie sensuelle à laquelle on ne peut rester indifférent. Lila a le corps d’une liane, souple, délié, elle virevolte, légère, insaisissable, vive et alerte, avec ses jolies robes qui tournent autour d’elle.

    Je me suis régalée…. Régal des yeux, j’avoue, oui, car les deux acteurs sont très beaux. Lila a un charme fou, et Renaud est craquant avec son coup de foudre et ses doutes. J'ai aimé l’intrigue, le mystère que le héros tente de percer, cette femme qu’il aime tant et qui lui échappe, et surtout les mille trouvailles de la mise en scène qui rythme et accompagne parfaitement l’histoire.

    J’ai déjà envie de revoir la pièce pour mieux goûter les dialogues savoureux, la performance des acteurs, et apprécier l’ingéniosité de la mise en scène et des enchaînements, sans être prise par le suspense.

   

   Pour voir la pièce :

   Une femme extraordinaire sera jouée les jeudi, vendredi, samedi, jusqu'au samedi 27 janvier 2018
   Auteur et metteur en scène : Arthur Vernon, avec Anna Stern (Lila) et Daniel Hederich (Renaud)

   Tous les sites de réservation en ligne. Par exemple Billetreduc