shibari Emmanuel

   Mardi dernier, Emmanuel Créateur inaugurait son exposition à La Venus noire, un joli bar-galerie tout près de St Michel.

    Emmanuel est photographe et maître de shibari. J’admire régulièrement ses photos sur les réseaux sociaux, je le suis aussi sur son site Boudoir Shibari … J’aime son goût pour l’art, la beauté ; sa façon d’être aussi, son assurance calme, ses côtés gourmet, esthète, son raffinement. J’aime l’entendre parler de sa passion, qu’il nous fait aussitôt partager.

    Et j’étais sûre de retrouver de nombreux amis, ce qui ajoute encore au plaisir ! Un petit signe au passage à La Douce Ingrid, Jérôme Marchand, et quelques autres, que j’étais ravie de revoir 😊

    Emmanuel nous présente ses photos, il nous explique aussi qu’il organisera une soirée équivalente tous les deuxième mardis du mois. Un artiste, - dessinateur, photographe, peintre… - sera invité à venir parler de son travail, toujours autour de l’érotisme. Son œuvre restera exposée jusqu’à la soirée suivante.

    Nous sommes tous conviés à rejoindre le sous-sol pour assister à une démonstration de Shibari. Nous nous serrons autour de la scène, symbolisée par un drap rouge. Une musique méditative emplit la pièce. Je m’assois sans façon sur les genoux de notre cuisinier préféré et bientôt j’oublie tout, fascinée par la séance qui se déroule sous mes yeux.

    Emmanuel est élégant jusqu’au bout de ses boutons de manchette. Il se place derrière la jeune fille, la prend dans ses bras, en un geste tendre et protecteur. Il la presse contre lui, comme pour la rassurer, la détendre. Il dégage ses cheveux avec précaution pour libérer son cou ; bientôt, une corde surgit, s’enroule autour d’elle. Les gestes d’Emmanuel sont rapides, souples, les cordes dansent et forment des nœuds sur son corsage. Le rythme s'apaise, la danse des cordes ralentit avant de s'arrêter complètement, Emmanuel prend le temps de câliner son modèle à nouveau, de l’entourer de ses attentions, avant de reprendre son ouvrage, sûr de lui, vif et calme à la fois. Je le sens complètement concentré sur son modèle, en connexion totale avec elle. La jeune fille a fermé les yeux, elle s’abandonne en confiance, presque en transe. La corde glisse doucement sur la peau, comme une caresse, lentement, ou vivement.

    Une performance intime, je n’avais jamais eu la chance de regarder une performance de shibari d’aussi près, au point de voir les expressions du visage du maître comme de son modèle, c'était vraiment troublant.

    Je retourne admirer les photos exposées. Emmanuel a prévu une imprimante, nous pouvons repartir avec nos photos préférées, à prix doux. J’ai choisi deux très belles photos, épurées, mettant en valeur la silhouette des femmes par un jeu de lumières - je n’ai plus qu’à ranger et décorer mon appartement pour qu’elles s’intègrent au mieux !

   Certains amis galopent déjà vers le dernier métro, je m’attarde encore, vais-je oser demander à Emmanuel d’essayer de m’attacher ? Je renonce, trop claustrophobe et éprise de liberté pour être tentée par les liens autres que ceux de l’amitié et d’amour.

   Depuis, je ne cesse d’y penser…

  Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer quelques photos :

ANdie_TAG-1

Christie-3

DSC04466

DSC04525

   

    L’exposition dure jusqu’au 2 décembre.

 

    La Page Facebook de la Galerie de Vénus

    Le site d’Emmanuel Créateur