plaisir musique    Je reviens sur l’un de mes sujets fétiche, les skin orgasms, ou, en français, mais ça le fait moins, "frissons de plaisirs", déjà traité ici. Il y aura donc sûrement des redites, mais j’ai envie d’y revenir quand même, se serait-ce que pour mes nouveaux followers 😉, et pour le plaisir d'en reparler, tout simplement, au-delà même du prétexte de la fête de la musique.

    J’aime bien tous les plaisirs de la vie, surtout les plaisirs sensuels, pas simplement érotiques donc bande de petits obsédés ! Tous les plaisirs qui font appel à nos sens : déguster des mets savoureux, contempler de belles peintures, des photos, respirer les parfums de la nature, écouter de la musique... et ressentir plein d’émotions.

   Je reconnais que les plaisirs tactiles se situent plutôt au-dessus de tous les autres 😉, mais la musique en particulier possède un pouvoir magique. Au-delà du plaisir d’entendre de jolies mélodies qui nous donnent envie de chanter, de taper des mains en rythme, de danser, la musique nous procure un plaisir proche du plaisir sexuel. Le plaisir ne se ressent pas uniquement dans nos pensées, notre cœur, mais dans notre corps tout entier, ce sont les fameux skin orgasms. skin-orgasm

    L'autre jour j'en discutais avec l'homme, et, pour lui montrer un exemple, je lance la bande originale de La double vie de Véronique (très beau film au demeurant), ce morceau en particulier (je mets le lien youtube, mais il faut mieux l'écouter sur Deezer pour se concentrer sur la musique et éviter de se laisser distraire par les images) : le concerto en mi mineur de Van den Budenmayer : aussitôt, les émotions, les sensations que je voulais qu'il expérimente, je les éprouve en moi. Je m’en amuse car j’ai déjà écouté cette musique peu de temps auparavant, et là, je l’utilisais uniquement à des fins de démonstrations, mais la magie opère quand même ! A chaque fois... là, je voulais juste vérifier mon lien, et, once more...

    Bientôt un frisson me parcourt toute entière, court le long de mon dos, m'électrise, hérisse mes poils, j’ai à la fois froid et chaud, mon cœur se serre, tout frémit en moi, mes pensées, mon corps, mes yeux piquent, j’ai presque envie de pleurer d'émotion tellement je suis touchée. (Il faut absolument que j’améliore mes descriptions pour que ce soit plus poétique, là je manque de temps 😉 ) C'est un plaisir d'une infinie douceur teinté de mélancolie, parce que j'ai choisi une musique triste, sur un passage particulièrement bouleversant du film...

    Un skin orgasm peut aussi se présenter sous la forme d’un plaisir vif, intense, euphorique, et nous donner envie de danser et conquérir le monde ! (Par exemple Survival, de Muse). Je voudrais aussi citer des morceaux de musique électro, techno, transe, house progressive, ou je ne sais quoi,  il faut absolument que je me renseigne mieux sur tous les genres, sous-genres, etc... avec leurs mélodies lancinantes qui montent, montent, comme le plaisir, avant d'exploser en un orgasme collectif et libérateur, et nous galvanisent pour danser toute la nuit ! (Un poète érotique, Galan d'Orgia, pour ne pas le nommer, est en train de me préparer une playlist sur mesure...). Sans oublier les musiques de films, par exemple celle d' Avalon.

    Ces musiques qui nous emportent ouvrent nos cœurs en grand, on ressent tout plus intensément. Si l’on est heureux, on le devient plus encore, si l’on est amoureux, on se pâme complètement... et attention, si l’on est un peu triste, on se retrouve au bord des larmes. Dans la rue, avec un casque sur les oreilles, la ville devient belle, toutes les femmes magnifiques, tous les hommes superbes, le ciel d'un bleu encore plus intense. La musique est comme une drogue qui colore, améliore, sublime, amplifie la réalité et tous nos ressentis. Les musiciens qui trouvent ces accords parfaits sont des magiciens...

    Skin oCela fait longtemps que j’ai envie de faire une playlist spéciale, mêlant musiques classiques, de films, rocks, etc... Je viens de la commencer sur Deezer (photo ci-jointe), et j’aimerais l’enrichir avec votre aide, en vous sollicitant à nouveau. Je sais que nous ne sommes pas forcément sensibles aux mêmes musiques, mais il me semble que sur certaines musiques universelles, le consensus est total !

***

    Un nouvel article sur le sujet, sur le site Cerveau et psycho ici

    Et si vous êtes anglophones, les articles sont pléthore ! Il suffit de taper skin orgasm dans Google, et enjoy !

 

   En ville avec un casque, ne faites pas comme moi, tâchez de ne pas vous faire écraser par des voitures ou broyer par les portes du métro, parce que nous n'entendez rien d'autre que la musique. 

   Photos prises sur le net