l'initiation de Claire

    Ceci n’est pas une chronique de lecture -  d’ailleurs, je n’en fais presque plus, trop paresseuse, et voulant garde le plaisir de la lecture intact. Il ne sera donc pas question de l’histoire, ni du talent de l’auteure (pardon, autrice, je sais que Valéry K. Baran y tient !), sauf indirectement, mais plutôt d’un "dégât collatéral" que nous avons tous connu je pense, nous, les lecteurs de littérature érotique ;-)

    Cela faisait longtemps que je voulais lire L'initiation de Claire, j’en avais tellement entendu parler ! Je reculais toujours, ma PAL débordait, et je me souvenais aussi de la petite difficulté des livres Harlequin-HQN, les fameux DRM. Honnêtement, c’est casse-pied, mais rien d’insurmontable pour une geek comme moi ;-) hum hum…

***

    Le plaisir des fins de soirées : se retrouver avec mon chéri sous la couette, et lire ! Lui, des lectures austères et édifiantes, histoire, économie, politique… moi, des lectures plaisir, science-fiction, érotisme, fantastique, classiques…

    J’étrenne ma nouvelle liseuse, j’alterne entre le 19e et des lectures contemporaines.

    Ce soir-là, je choisis L'initiation de Claire. Je plonge dans ma lecture, j’oublie aussitôt le monde qui m’entoure. Je suis devenue Claire, irrésistiblement attirée par une expérience dans un Donjon, et je partage ses craintes, sa détermination. Je croise avec elle un maître, et succombe tout autant qu’elle. Et là, la magie opère, l’histoire, qui n’enflammait jusque-là que mon imagination, s’incarne « physiquement ». Je ressens une pointe de désir en lisant une scène particulièrement troublante au début de leur rencontre, un désir qui devient bientôt incendiaire, envahit tout, au point de gêner ma lecture. Un coup d’œil vers l’homme qui fronce les sourcils sur son livre politique. Rien à attendre de ce côté-là. J’ai envie de poursuivre ma lecture, savoir jusqu’où Claire ira, ce que lui révèlera ce maître si beau et talentueux (Christian Grey peut aller se rhabiller, il n’arrive pas à la cheville de Mathieu) mais impossible dans cet état... peut-être pourrais-je me caresser discrètement sans que mon chéri s’en rende compte, tant il semble absorbé par l’avenir de la France ? ou filer sur le canapé du salon en finir pour de bon ? Je tâche de retrouver mon sang-froid, je pense à mes corvées en retard et tâche de reprendre sereinement ma lecture. Peine perdue. Le feu me ronge à nouveau. Je lâche ma liseuse. Et je jette un voile pudique sur la suite ;-)

    (Quand je pense que certaines conseillent de lire des livres érotiques dans le train ou le métro, avec un sextoy coincé entre les jambes, mais comment-font elles !)

    J'aime bien le pouvoir des livres : susciter des émotions "réelles", les livres nous font rire, pleurer, nous font peur, nous remuent... mais ils vont aussi plus loin encore, c'est le cas de la littérature érotique, en suscitant un appétit, un désir, qui ne s'éteint qu'en passant à l'acte, en quittant le monde de l'imaginaire pour vivre à notre tour.... (Tous les livres érotiques ne me font pas cet effet-là, certains sont simplement très agréables à lire - il faudra que je fasse la liste des livres concernés, et que je demande à mes amis des réseaux sociaux de me confier les leurs )

   Donc, n’hésitez pas, jetez-vous sur ce livre au pouvoir magique ! (avant de vous jeter sur votre chéri ;-) )

 

    Pour le commander

    Harlequin-HQN

    Amazon