Fichier 15-06-2016 15 33 31

    Depuis mardi, se déroule un colloque sur "Les échanges sexuels et leurs clients", à l'initiative du professeur de sociologie, Philippe Combessie. Trois jours consacrés aux échanges monétaires et non monétaires liées à la sexualité, au-delà de la prostitution.

   Et si tout se monnayait ;-) ? Un thème passionnant, pas du tout "politiquement correct" !

 

   Présentation des organisateurs :

  L’objectif de ce colloque international pluridisciplinaire est de contribuer à l’élargissement du concept d’échange économico-sexuel à partir des notions de transactions sexuelles et de sexualité négociée en concentrant le point de vue sur les « client.e.s ». L’originalité de la perspective est donc double puisqu’il s’agit non seulement de repenser à nouveaux frais l’économie de la sexualité dans son ensemble, mais également de le faire à partir de la question spécifique de celles et ceux qui, occasionnellement ou non, de manière implicite ou explicite, « paient », « achètent », « rémunèrent », « rétribuent », etc. Se trouve donc au cœur de ce colloque une question dont l’apparente simplicité masque une profonde complexité : qui paie dans les échanges économico-sexuels ? Comment et pourquoi ? Certaines aires culturelles ou certains contextes socio-historiques connaissent-ils des spécificités en la matière ?

    Dans de nombreux cas, les communications présentées dépassent le seul cadre de la prostitution pour s’intéresser aux formes « plus ordinaires » de négociation(s) de la sexualité.

   Le programme détaillé : ici

 

   Je suis particulièrement confuse, et fiérote aussi ;-) parce que le sociologue Jean Zaganiaris (École de gouvernance et d’économie, Rabat, Maroc), a choisi mes écrits érotiques pour illustrer ses travaux. C'était lors de la session "Coucher avec les mots" qui s'est déroulée hier, dans le cadre de son exposé « Parlez-moi de (faire) l’amour : penser les sexualités négociées et l’immanence du désir au sein des champs littéraires français et marocain. »

   Vous pouvez l'écouter (et ouais, j'ai lancé ma chaîne YouTube, il y en a qui n'ont vraiment peur de rien !)

   J'aurais aimé être là pour l'écouter en direct ! Merci Philippe Combessie d'avoir réalisé cet enregistrement :-)