Fichier 02-01-2016 11 36 26

 

    En triant des cartes de vœux inutilisées (achetées en vain chaque année, et dans l’espoir cette fois d’avoir le courage d’en envoyer), je suis tombée sur quelques cartes anciennes.

    Au début du XXème siècle, on s’envoie des cartes postales comme on échange aujourd’hui des sms. Souvent, on écrit juste quelques mots à l’encre violette, parfois tout un roman en pattes de mouches à peine lisibles aujourd'hui.

    Ces cartes naïves, désuètes, simplettes, avec leurs vers de mirliton cocasses à souhait sont un touchant témoignages du passé : déclarations d'amour brûlantes, préoccupations frivoles juste avant la guerre, amitiés de pensionnat... à chaque fois, un début d'histoire.

 

     Pour les plus curieux, je recopie ici les poèmes (hum, hum). (Qui a dit qu’avant c’était mieux ? ;-))

Fichier 02-01-2016 14 38 06

Démobilisation

Viens vite la rejoindre au plumard

Pendant qu’on n’a pas trop à faire…

Après ça il sera trop tard…

Quand viendra la reprise des affaires

 

Poème d’amour

Ma chérie, il n’est pas de livre sur la terre

Qui traduise du cœur les secrets battements,

L’amour est un suave, ineffable mystère

Que n’expliquerons pas ces poèmes charmants

 

Elle était près de moi

Sa main prenait la mienne

De ce jour plein d’émoi

Toujours qu’il vous souvienne

 

J'en profite pour vous souhaiter une excellente année !