9782842719579_1_75

 

    Apres la promo de l'auteur (lire ici), voici le regard sévère de la critique…

    Avant toute de chose : le film X spécialement tourné pour l’occasion, au cas où vous seriez passé à côté. Une mise en bouche glacée concoctée par l’éditeur, avec, en guest star et pour la première fois à l'écran, les trois grâces : Aline Tosca, Julie Derussy, et votre soubrette servante (vous me reconnaîtrez facilement, pour l’occasion, je m’étais teinte en blonde). A mater .

 

    Et maintenant, la critique : (tremblez les auteurs !)

    J'échangeais justement quelques mots ce matin avec des amis auteurs au sujet de la paresse. Pas la paresse « noire » qui nous cloue au fond du lit toute la journée, avec des bouquins et la télécommande, non, la paresse ponctuelle, réservée aux tâches administratives, aux « trucs à faire », et, j’ai honte, aux mises à jour de mon blog en ce qui me concerne. Car je lis, si si, mais je néglige parfois, voire souvent, de prendre le temps d’un petit retour de lecture, alors que je sais, avec ma casquette d’auteur, combien cela fait plaisir (enfin, les retours positifs surtout !)

    Donc, pour une fois, je vais me fendre d’une vraie critique sur un recueil de la collection « Osez 20 histoires de sexe » car j’ai vraiment dégusté avec joie le dernier opus, aussi savoureux qu'un esquimau glacé.  Et je maudis ma paresse une fois de plus donc, car j’ai lu le livre il y a quelques temps déjà, et toutes les histoires se mélangent dans ma mémoire défaillante, aussi sûrement que des flocons dans une avalanche ... Quelques nouvelles surnagent néanmoins, je vais en dire un mot.

    Mais restons d'abord prudemment dans les généralités. J'ai aimé ce recueil ! Toutes les histoires, à de très rares exceptions près ! J’ai aimé sa fraîcheur glacée, le contraste avec les scènes torrides racontées avec plus ou moins de détails croustillants.

     De très nombreuses nouvelles jouent la carte de l'humour et m’ont fait sourire. La première partie de Ce soir, c’est soirée Disco d’Aude Alisque est racontée avec plein d’humour et de peps, avant que l’on ne bascule dans une scène érotique hyper sensuelle ; ou encore Ma bite en flocons de Julien Ligny, très cru, où l’on suit les tribulations d’un macho bien viril qui va se retrouver en fâcheuse posture. (L’inversion des rôles, j’adore !). J’ai aimé aussi C’est le pied !, de ChocolatCannelle, avec la description irrésistible de la mère de famille solitaire se prêtant aux plans foireux de sa bonne copine. Glace pilée, de Rita, est aussi l’occasion de quelques pages savoureuses sur les galères des vacances de ski en famille (avec enfants) et la façon d’évacuer les inévitables tensions. Dans Team Building à Ovronnaz, de Frédérique Gabert, j’ai aimé les angoisses de l’héroïne nulle en ski, entraînée malgré elle sur les pistes.

     D'autres histoires sont plus fortes, voire très fortes. Celle de Julie Derussy, Le blanc purgatoire des amours de jeunesse, m'a clouée sur place, avec son début tout en douceur, et la suite tellement intense. Une très belle histoire qui tranche avec la légèreté souriante des autres. Quant au héros viril et tendre de Soir de neige, d’ Aline Tosca, j’en suis tombée raide amoureuse, et j’aurais adoré me retrouver à la place de l’héroïne. So sexy. Le décor est également des plus originaux. Nous avons presque tous choisi la discipline reine de la neige : le ski, alors qu'Aline Tosca a choisi les chiens de traîneaux, qui apportent une touche de chaleur animale (et Daniel Nguyen, dans Ice Driving, la conduite sur glace, pour une étourdissante leçon de conduite en conditions extrêmes… )

     Certaines histoires sont touchantes et ont fait vibrer ma fibre romantique (Comme La venus de neige de Blanche de St Cyr). Oui, une histoire d'amour peut naître après que l'on se soit jetés l'un sur l'autre goulument... 

     J’ai trouvé certaines nouvelles particulièrement excitantes. Je pense notamment à Avoir chaud aux fesses par -10°, de Megara C, le récit très cru d’une call girl décomplexée, qui va en voir de toutes les couleurs ; ainsi qu’au texte Les facéties de la nature de Noann Lyne, qui commence par une scène de voyeurisme extrêmement troublante. La jeune narratrice nous fait partager ses réticences, son attirance, ses hésitations... Une histoire jouissive à souhait ! Sex Mountain, d' Axelle F., est également des plus épicées.

      Impossible de vous parler de toutes les nouvelles, je n’ai fait qu’évoquer mes préférées… Je voudrais encore citer Chaud-Froid, de Pauline Bonvalet (j’ai toujours aimé les histoires entre amis qui dégénèrent, un fantasme qui m’est cher, très peu réalisé, hélas. Ainsi que les histoires d’initiation. Un récit plein de délicatesse) ; Sextoys de montagne de Romuald Ward (Oui !! Je ne suis pas la seule à considérer les téléskis avec intérêt !) ; Télécabine-moi, de Valéry K.Baran (j’aurais été infiniment déçue de ne pas trouver dans le recueil d’histoire se déroulant dans un téléphérique ou un œuf, et Valéry nous offre là un super récit) ; et bien sur, l’amoureuse des contes de fées que je suis a été comblée par le conte de fée détourné de Flore Cerise, La reine des neiges

 

       Un recueil très varié, pour le prix de deux boules chez Berthillon. Et moi qui craignais de lire des histoires qui se répètent, je me suis bien amusée... situations diverses, humour, érotisme soft ou pornographie la plus crue... Je tiens à signaler quand même un effet secondaire des plus indésirable : il donne très envie d'aller au ski ! Là, tout de suite !

           

 

    Pour en savoir plus et le commander :

    Les éditions La Musardine

    Amazon