ecriture-a-plusieurs

    Le mien en tout cas...

    Mon loisir préféré, mon addiction presque, c’est écrire, et ce que j’aime avant tout, c’est rencontrer des gens, participer à des projets communs, rire et m’amuser au sein d’un groupe…  Deux envies totalement contradictoires et incompatibles. Ecrire est une activité intensément solitaire. Des heures devant son ordinateur sans parler à âme qui vive, mais en vivant moults aventure avec ses personnages que l’on promène à sa guise. (J'ai bien essayé les terrasses de café, les trains, les bibliothèques... mais on reste seulsmalgré tout)

    Alors je cherche des moyens pour réunir les deux : écrire tout en étant avec des amis, écrire avec eux, au milieu d’eux…

 

10329312_1437583743163758_8146444574059245898_n

   Il y a par exemple Les apéros littéraires érotiques organisés par Flore Cerise. De super moments de partage et de rencontres, avec l’incontournable exercice littéraire qui consiste à écrire à deux ou trois un texte sous contraintes. Rires et stress garantis ! Je m’y rends surtout pour retrouver des amis et rencontrer de nouvelles personnes, et je suis toujours soufflée par la qualité des textes écrits dans de telles conditions !

 

10256953_288972671266434_7006103612158526278_n

   

    J’ai participé à la réalisation de recueils de nouvelles entre amis, autour d’un thème. Le « meilleur » ce sont toutes les discussions, les échanges, la construction du projet, dans l’enthousiasme général. Ensuite, les premières difficultés apparaissent et bien peu de projets aboutissent ! Pour l’instant, seul le recueil « A toute volée » , véritable œuvre collective, est parue aux éditions L’ivre-Book. J'ai aimé le travail entre nous, avec l'éditeur et l'illustrateur. L'édition c'est un fantastique travail d'équipe que nous sous-estimons, nous, les écrivains dans notre coin. En ce moment, je participe à un projet magistralement coaché par deux animateurs de choc. Un projet ludique et farfelu, et finalement, peu importe son destin final, tant on s’amuse à lire et écrire. (bon, je dis ça, mais en réalité, j’espère vraiment qu’on en fera quelque chose !)

    Il y a aussi les impros à deux, chacun écrit à son tour un bout de texte, une histoire prend forme…. Et souvent se perd en cours de route. Car seuls les débuts sont véritablement exaltants (comme en amour ? ) Je pense également aux jeux littéraires, aux concours d’écriture qui circulent sur les réseaux sociaux. Mais là encore, on reste dans le monde du virtuel, sans lâcher son ordinateur. On peut nouer des amitiés très fortes sur le net, mais il manquera toujours le regard, le toucher... et je regrette tant que certaines personnes habitent si loin de moi (elles se reconnaîtront je pense ...).

    J'ai la chance de pouvoir régulièrement déjeuner avec des amis écrivains, pour parler de nos écrits en cours, faire le point, se tenir au courant des appels à textes... Une bonne façon de me fouetter et me remotiver !

    Depuis la rentrée, j’écris avec un ami, une après midi par semaine. Entre cafés, confidences, pâtisseries, nous arrivons à noircir des pages, encouragés par le travail acharné de l’autre en face de nous. Nous avons testé les cafés, mais rebutés par le bruit, le manque de place, les courants d’air, nous nous réfugions dans son appartement où le café coule à l’infini dans un calme Olympien. On échange sur nos techniques d’écriture. Ecrire à la première personne, à la troisième, d’un seul point de vue ou non, au présent ou au passé ? Les éternelles questions... Il écrit de la littérature d’aventure pour jeunes adultes, j’écris des gribouillis érotiques pour adultes confirmés. Il m’a promis de me faire lire son roman dès qu’il sera terminé. Il ne lira jamais mes écrits par contre !

     Si vous avez d'autres idées, cela m'intéresse !

 

Photos : dans l'ordre d'apparition à l'écran, prise sur le net, Flore Cerise, L'ivre-Book